vendredi 4 juin 2010

Améliorer la roue

J'ai longtemps pensé que j'aimais bien améliorer la roue : prendre les choses et les pousser un peu plus loin, améliorer ce qui pouvait l'être, corriger ce qui n'allait pas, trouver une nouvelle utilisation, etc...

Mais en y réfléchissant ce n'est pas tant les choses que la démarche qui m'importe :
C'est plutôt "continuer à faire tourner la roue de l'amélioration"...

Pour moi améliorer un objet, optimiser son code, s'affuter physiquement, mieux connaître les autre, c'est la même démarche. Mais peu de personnes l'appliquent à tous les domaines.

Je suis informaticien, mais je trouve dommage de n'être qu'un "Pragmatic programmer" alors qu'on peut être un "life hacker" (sans les majuscules sinon il y a un trademark...)

Alors voilà, aujourd'hui je ne parlerai pas d'outils, mais de démarche.
Et tant que j'y suis je vous livrerai "ma méthode personnelle à moi que je l'ai faite tout seul" :

La méthode P-PARDON
(Il y a un moyen mnémotechnique caché... ;-p)


Tous les jours j'essaie d'adresser chacun de ce points

P - Physique. Bien dormir, se nourrir, être en bonne santé et développer ses capacités physiques.

P - Produire. Réaliser quelquechose de concret (un programme, un objet, un article)

A - Apprendre. Quelque soit le domaine apprendre quelque chose.

R - Ranger. Améliorer l'espace et le temps d'accès aux choses.

D - Détendre (se). Dans le sens se faire plaisir. Parce qu'on ne peut maintenir de tension sans détente, et parce que la joie/le bonheur est une énergie infinie...

O - Optimiser.
Améliorer une chose pour ne pas laisser les choses se dégrader.

N - Nouer des contacts.
Parce qu'il n'y a pas pour moi d'épanouissement dans une complète solitude.

Il y aurait beaucoup à dire sur chacun des points, mais au fil du temps je me suis rendu compte que quand j'adressais *chacun* des points je maintenais d'une manière durable un sentiment de satisfaction, d'amélioration et de complétude .

Aucun commentaire :